Planethumus.com Newsletter - 15 août 2017

Les incendies de forêts autour de la Méditerranée concernent toute l'Europe
Quid de l'approche globale ?

Cliquez sur la carte pour zoomer

Notre civilisation divisée en spécialisations manque cruellement de "globalistes" axés sur l'approche systémique. Cette vision holistique permet des solutions dynamiques, gagnantes sur plusieurs tableaux. Gouvernements et administrations souffrent de cette division.

Exemple : le cas des incendies de forêts autour de la Méditerranée, pourtant en lien avec le climat, la biodiversité, l'eau et l'humus des sols. 

Les stratégies face aux feux s'avèrent incomplètes par rapport aux enjeux internationaux. Certes, l'information au public, les réseaux d'alerte, l'action des pompiers sont très utiles. Le débroussaillement de la forêt (qui freine voire empêche l'extension des flammes) a prouvé son efficacité ; avec deux points faibles : 1) surfaces et zones débroussaillées insuffisantes, 2) végétaux coupés incinérés sur place (?).

Film "HUMUS OU DESERT", débroussaillement-compostage (Var, France)
Ici, broyage des matières végétales après débroussaillement
(cliquez sur l'image pour lancer la vidéo)

Or ces végétaux coupés (dits "rémanents"), constituent une précieuse matière organique, recyclable. Elle peut être utilisée en BRF - Bois Raméaux Fragmentés, ou compostée. Une remarquable expérience de "débroussaillement - recyclage" fut réalisée (1975 - 1985) par le Domaine des Romey et Provence-Humus SA, dans le Var - France. Une vingtaine d'emplois furent créés. Quelque 5'000 tonnes de compost produit. L'idée était de redistribuer les composts aux terres agricoles dont les sols souffrent d'érosion, en demande de régénération.

Des films professionnels relatent cette entreprise. L'un d'eux fut soutenu par le Prix ROLEX "Ecologie Entreprise" en 1981. 

Vidéo PRIX ROLEX "Prévention incendie. Débroussaillement - broyage. Compostage. Expérimentation de ces composts en agriculture"
(cliquez sur l'image pour lancer la vidéo)

Film scientifique "HUMUS, ESPOIR OUBLIE POUR LE CLIMAT"
(cliquez sur l'image pour lancer la vidéo)
Ici en Egypte, exemple de grands territoires autrefois désertiques, régénérés et devenus productifs grâce aux techniques agro-écologiques, en particulier le compostage, source d'humus

Depuis quelques millénaires, les sols du pourtour méditerranéen se désertifient sous la pression de l'Homme. Lentement, le Sahara monte vers le Nord. A l'heure actuelle parallèlement aux migrants, d'ailleurs. Etonnante similitude, alors qu'une grande partie d'entre eux s'exile justement pour cause d'érosion des sols, pertes en biodiversité, sécheresses et famines !

L'Europe, la Suisse, auront-elles la lucidité, le courage, de revoir leurs paradigmes alors que des solutions sont connues depuis longtemps *


* Dès 1890, des chercheurs ont montré l'extrême importance de l'humus et des organismes du sol. Ex. : P.A. Kostychev, Th. Schloesing, S.N. Winogradsky, V. V. Dokouchaev, M. E. Wollny, S. A. Waksmann, A. Demolon, M. J. Swift, O. W. Heal, J. M. Anderson, E. A. Paul, F. E. Clark, M. Schnitzer, S. U. Kahn, F. Chaboussou, etc.

(voir bibliographie partielle)

Bernard K. Martin

Ancien député – Entrepreneur environnemental – Consultant agriculture durable
Fondateur, concepteur des Journées romandes "Sol-plante-climat-énergie"

Rue du Tyrol 25, CH - 1450 Ste-Croix (Suisse) –  078 642 53 05

Auteur de :
"Les enjeux internationaux du compostage. Nos ressources alimentaires 
et en eau. Climat"
Editions L'Harmattan.fr/ 

Mes deux blogs : Planethumus.com        Agrihumus.com

Linkedin
Facebook
Twitter
Google+

Site en construction : www.humus-ou-desert.ch