Humus, patrimoine de l’humanité

Humus, patrimoine de l’humanité

Les Constitutions et cadres légaux de nombreux pays prévoient la préservation des ressources naturelles. C'est particulièrement le cas pour le sol dont la fertilité et la durabilité sont fondées sur :

1) l' "association argiles – HUMUS"

2) l'action des organismes du sol

3) les couverts végétaux (surtout les arbres)

4) le recyclage des matières organiques 

Or ces quatre paramètres primordiaux régressent dramatiquement depuis des siècles (mais plus rapidement ces cinquante dernières années…). 

Afin de souligner l'extrême importance de l'HUMUS et faciliter la compréhension de l'exposé ci-dessous, nous le déclarons Patrimoine de l'Humanité, englobant les trois autres paramètres. Ainsi que l'eau et l'air (atmosphère), également piliers fondateurs des sols vivants et de la Biosphère, la circulation de ces deux facteurs essentiels étant largement déterminée par les deux fantastiques carrefours planétaires constitués par la photosynthèse et l'humification (= formation de l'humus grâce au recyclage des matières organiques. L'on parle ici de "cycles bio-géochimiques" grâce aux interactions Sol-plante-climat-eau.

Download (PPTX, 11.13MB)

Des gouvernements "hors-la-loi" pour non respect, non application de ces connaissances scientifiques ? Déni démocratique ?

Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInPrint this page