Planethumus.com Newsletter - 11 décembre 2017

Désert reconquis – TERRE VERTE-SAHEL
Burkina Faso
Réussites agricole-forêt-social-économie

Cliquez sur l'image ci-dessus pour ouvrir le site Terre Verte

On nous laisse souvent entendre que la désertification des sols est inévitable, une « fatalité ». Quelle erreur ! 

ON NOUS FAIT CROIRE QUE LES DESERTS RESULTENT DE LA FATALITE
Alors que l’Humanité les ont créés au fil des siècles dans la plupart des cas
Et ces dégradations continuent
DONT LE SAHARA !

Certaines activités humaines se trouvent à l’origine du DESERT DU SAHARA, QUI ÉTAIT VERT il y a quelques millénaires : forêts, couverts herbeux, pluies, cours d’eau, grands lacs, gibier, territoires fertiles riches en humus et organismes du sol, climat. Ce vaste territoire offrait toutes conditions favorables aux peuplades.

Exemples désastreux environnementaux, agricoles, conséquences d’activités humaines  : érosion des terres, raréfaction « forêts - humus et organismes des sols – biodiversité ». Surpâturage, excès de labours (sols à nu), pollutions agricoles, etc. Résultats : famines, sécheresses, exodes – migrations, réchauffement climatique, crises énergétiques…

BIEN QUE LES REMEDES SOIENT CONNUS… LA DESERTIFICATION DES SOLS AVANCE TANT AU SAHARA QU’AUX QUATRE COINS DU MONDE !

ORIGINE DU SAHARA

Histoire d’une désertification. Extrait du site de l’ONG TERRE VERTE. Cliquez sur cette présentation : http://eauterreverdure.org/histoire-d-une-desertification/

Des remèdes positifs se développent pourtant (trop lentement) : agriculture biologique, couverts végétaux permanents, non-labours, plantations d’arbres et de haies, compostage, BRF (Bois Raméaux Fragmentés), permaculture, contrôle des pâtures. Aménagements de retenues d’eau, etc. Réalisations exemplaires sur un vaste territoire agricole en cours de régénération concernant plusieurs villages en zones autrefois désertifiées.

Opération initiée par TERRE VERTE. Quelques partenaires :


Paysans Solidaires Vaudois


ONG FEDEVACO Suisse

Les cycles biogéochimiques carbone-azote-eau/H2O planétaires agissent ainsi positivement sur le climat, les sols, les végétaux, les pluies et la sécurité alimentaire.

Quelques sites, documents sur l’importance de l’humus
(carbone) et des techniques agro-écologiques :


« Le Sahara était «vert » il y a plus de 6000 ans et avait 10 fois plus de pluie qu’aujourd’hui. » Extrait du site :
http://reseauinternational.net/le-sahara-etait-vert-il-y-a-plus-de-6000-anset-avait-10-fois-plus-de-pluie-quaujourdhui/

« Prendre soin de la planète commence par les sols » Extrait du site : http://www.fao.org/world-soil-day/global-soil-organic-carbon-map/fr/

L' Initiative 4 pour mille consécutive au Traité de Paris (2015) signé
par près de 190 gouvernements, soutenue par COP22 et COP23.
« Si l’on augmentait ainsi la matière organique des sols agricoles chaque année de quatre grammes pour mille grammes de CO2, on serait capable de compenser l’ensemble des émissions de gaz à effet de serre produits par la planète en un an. Les scientifiques s’accordent pour dire que le potentiel de stockage est énorme. Il faut donc sans plus attendre permettre « au vivant » de jouer un rôle d’amortisseur climatique en stockant du carbone. L’agriculture et la sylviculture constitueraient un élément majeur de la solution climatique mondiale. » Extrait du site http://agriculture.gouv.fr/4-pour-1000-et-si-la-solution-climat-passait-parles-sols-0

Bernard K. Martin

Ancien député – Entrepreneur environnemental – Consultant agriculture durable
Fondateur, concepteur des Journées romandes "Sol-plante-climat-énergie"

Rue du Tyrol 25, CH - 1450 Ste-Croix (Suisse) –  078 642 53 05

Auteur de :
"Les enjeux internationaux du compostage. Nos ressources alimentaires 
et en eau. Climat"
Editions L'Harmattan.fr/ 

Mes deux blogs : Planethumus.com        Agrihumus.com

Linkedin
Facebook
Twitter
Google+

Site en construction : www.humus-ou-desert.ch