Climat : Associations de Grands-Parents au front !

Climat : Associations de Grands-Parents au front !

Grands-Parents pour le climat

Une force d’action citoyenne capitale

Familles, grands-parents, oncles, tantes, etc., de nombreuses personnes sont préoccupées par l’avenir incertain à plusieurs égards. L’un de leurs soucis :

le déséquilibre climatique avec ses conséquences prévisibles
et… imprévisibles !

Peu à peu des groupes de réflexion, d’informations, d’actions s’organisent et agissent. Souvent déjà à la retraite, ils ont plus de temps pour se documenter, se réunir, prendre du recul, proposer des solutions et passer aux actes.

Site du mouvement suisse romand « Grands-parents pour le climat » :

picgpwww.gpclimat.ch

D’autres Associations « Grands-parents pour le climat » agissent dans plusieurs pays. Une Fédération internationale est en cours de constitution. Les infos sont à disposition sur le site suisse romand.

Ils mettent bien sûr l’accent sur les principaux facteurs positifs : énergies renouvelables, économies d’énergie, sortie des énergies fossiles, agro-écologie (de proximité), limitation des transports, lutte contre l’érosion des sols, etc.

Des aspects fondamentaux souvent oubliés ou éludés par les media et certains milieux officiels méritent d’être abordés et diffusés dans le cadre de la régulation du climat : les émissions carbonées et azotées de l’agriculture, les déforestations, les incendies de forêts. Ainsi que la fantastique capacité des sols à stocker (séquestrer) du carbone sous forme d’humus et d’organismes vivants, sous nos pieds. Quelques documents scientifiques ci-dessous méritent l’attention.

Vidéo “Humus espoir oublié pour le climat” réalisé par diverses Universités, Instituts et chercheurs :


Expérience officielle réalisée par le Laboratoire SOL-CONSEIL et le bureau COMPOST-DIFFUSION SNC, sous mandat par l’Etat de Vaud (Suisse) :

Suite à COP21, le Ministre français Stéphane Le Foll, avec l’appui de diverses institutions, a décidé d’augmenter le taux d’humus des sols de 4 pour 1000 (stockage, séquestration carbone), notamment dans une perspective climatique ! D’une part réduction des émissions agricoles, d’autre part stockage au sein de la terre : une contribution aussi à la fertilité globale et à la circulation de l’eau ! (Réf.  : Hors série SCIENCE & VIE  No 274 de mars 2016, et documentaire France 2 TV “Soigneurs de terre” (cliquer pour voir le document).

Beaucoup d’informations et de documents sur notre autre blog planethumus.com

Bernard K. Martin

Les commentaires sont clos.